Les expositions

 

Le Musée Pierre-Noël propose régulièrement des expositions temporaires, en partenariat avec des institutions locales et nationales qui viennent compléter son offre culturelle.

 

« Giovan Betto » Un architecte italien en terres lorraines 1642-1722

Du 19/03/2022 au 19/06/2022

Vernissage le samedi 19 mars 2022 à 14h 

D’origine italienne, Giovan Betto a passé la quasi-totalité de sa carrière en Lorraine, où il fut le praticien le plus prolifique dans le domaine de l’architecture religieuse et l’un des architectes majeurs de la cour du duc Léopold au début du XVIIIe siècle. Chef du chantier de la Primatiale de Nancy (1703-1721), on lui doit également la façade de l’actuelle cathédrale de Saint-Dié-des-Vosges (1710-1714), monument le plus emblématique qu’il nous ait laissé. Cette exposition retrace les différents aspects de la carrière et de l’œuvre de cet architecte encore méconnu du grand public, mais qui fut un acteur-clé de l’art de bâtir dans cette région aux XVIIe et XVIIIe siècles.
Une première partie dressera un panorama des multiples facettes de l’activité architecturale de Betto, dont la polyvalence dans les différents corps de métier du bâtiment est remarquable. Dans un deuxième temps, son rôle dans la diaspora italienne installée en Lorraine après la Guerre de Trente ans sera mis en avant. Par la suite, l’exposition détaillera les principales réalisations de l’architecte, en commençant par les églises et les couvents dont il est l’auteur, avant d’aborder son rôle d’architecte officiel de la cour ducale. Le parcours s’achèvera avec une partie consacrée à son chef-d’œuvre déodatien.



Retour sur nos dernières expositions temporaires

Art & architecture
« Maquettes étudiantes, du technique au sensible »

Du 06/04/2022 au 02/05/2022

18 maquettes en bois des étudiants de l’École nationale supérieure d’architecture de Nancy jalonneront les parcours et présenteront leur interprétation de cinq projets architecturaux contemporains. Entre la maquette de Le Corbusier qui a donné naissance à l’usine Claude-et-Duval et les collections de design par Jean Prouvé, ces productions millimétrées viendront témoigner de l’intelligence créative d’étudiants soumis à des contraintes de matériau et d’échelles pour produire un résultat fidèle, mais nuancé d’une approche stylistique.

Co-production de la Maison de l’architecture de Lorraine et de l’École nationale supérieure d’architecture de Nancy, en partenariat avec le Musée Pierre-Noël de Saint-Dié-des-Vosges.

« Comme des roses dans un matin de neige »
Philippe Colignon / Yvan Goll

Du 06/11/2021 au 28/03/2022

« Ah ! Tout est paradis à l'œil qui sait voir ! » a dit Gaston Bachelard.
Philippe Colignon, notre photographe poète nous en convainc aisément. Il aime associer les mots à ses images. Des écrivains, tels que Michel Butor, Benoït Duteurtre, ou Claude Hunzinger lui ont offert les leurs.
Ceux d'Yvan Goll ne pouvaient le laisser indifférent. Sa recherche artistique sur le domaine végétal, précieuse, sensuelle et intemporelle, épouse dans une parfaite communion les textes du poète. L'ensemble fait appel à notre imaginaire et notre sensibilité pour entrevoir peut-être... un petit coin de paradis !

Dans le cadre du cycle hommage au poète Yvan Goll.

« La chair nue de l'émotion »
Photographies par William Ropp

Du 02/10/2021 au 02/01/2022

Dans l’obscurité de son studio ou dans les grands espaces africains, William Ropp poursuit depuis plus de trente ans un questionnement photographique autour de l’identité. L’exposition de William Ropp «la chair nue de l’émotion» reprend les thèmes chers au photographe : le rêve, l’enfance, l’imaginaire et l’exploration de l’âme humaine. C’est le corps révélé dans ses multiples dimensions qui nous guide au cœur de son travail. L’exposition présente des portraits intemporels, d’inspiration picturale. Ces clichés envoûtants, tout en ombres et lumière, entraîneront dans un univers onirique, à la frontière entre rêve et réalité.

Dans les collections de la BnF – exposition « Europe(s) »

Du 02/10/2021 au 02/01/2022

À travers cartes, photos, descriptions géographiques et essais politiques, l’exposition « Europe(s) » montre comment le continent s’est construit et s’est pensé, du XVIe au début du XXe siècle. L’Europe se définit comme un ensemble dans un monde découpé d’abord en trois puis, à la suite de la découverte des Amériques, en quatre parties. Mais les descriptions dont elle fait l’objet insistent très tôt sur la diversité des peuples qui la composent et, au fur et à mesure que l’Europe commence à se regarder dans le miroir de la « civilisation », apparaît la question de ses limites orientales. Différents événements politiques au tournant des XVIIIe et XIXe siècles – indépendance des États-Unis d’Amérique, Révolution française, guerres napoléoniennes qui ensanglantent le continent – font naître l’idée, souvent présentée comme utopique, d’États-Unis d’Europe : il s’agit de créer une unité dans la diversité, parfois en prenant pour modèle des empires antiques ou médiévaux. Mais cette Europe reste, à l’époque, occidentale et, dans la première moitié du XXe siècle, l’heure n’est pas à l’union. La question des divisions au sein de l’Europe, de ses frontières et de sa place dans un monde de plus en plus vaste et interconnecté se pose encore de nos jours.

« Empreintes »
Peintures de Fausto Olivares

Du 23/07/2021 au 19/09/2021

De sa naissance pendant l'immédiate fin de la guerre d'Espagne jusqu'à la fin de sa vie en 1995, Fausto Olivares Palacios a dévoré le temps avec la même voracité que le Temps de Goya dévorait ses enfants. Ce peintre andalou n'a pas sauté les étapes, mais les a superposées pour mettre à profit les années, les jours, les nuits, les heures, reportant rarament au lendemain les nouvelles aventures à vivre.

Pour cette nouvelle présentation de son œuvre, ce n'est pas l'axe temporel qui a été privilégié, mais son complémentaire, le spatial, afin de recréer un itinéraire imaginaire qui rende compte de la manière dont le peintre s'est inspiré de chaque environnement pour lutter contre l'inexorable temps qui presse.

« De Sélestat à Saint-Dié-des-Vosges -
Les toiles métalliques, une aventure industrielle »

Du 20/06/2021 au 19/09/2021

L'exposition "De Sélestat à Saint-Dié-des-Vosges - Les toiles métalliques, une aventure industrielle", proposée par l’association la Poulie, avec la participation du Fonds Martel-Catala (Sélestat), revient sur une industrie emblématique de l’Alsace puis des Vosges, la production de toiles métalliques. Parfois dédiées à la fabrication industrialisée du papier, les toiles métalliques ont en réalité connu une grande diversification d’usages. La production des toiles métalliques est également le témoignage du savoir-faire d’hommes et de femmes originaires de différentes régions et pays, apportant leur contribution au sein d’entreprises comme Gantois à Saint-Dié-des-Vosges à partir de la fin du XIXe siècle.
 

« Le Corbusier, Jean Prouvé / Proches à distance »

Du 17/09/2020 au 17/12/2020

Une exposition inédite qui revient sur la relation complice et complexe de ces deux grands architectes. Dans l'histoire de l'architecture du XXᵉ siècle, Le Corbusier et Jean Prouvé ont bénéficié de reconnaissances et de célébrations, suscité de multiples études et publications. Leur rencontre était inéluctable ; leur collaboration fut réelle même si elle apparaît, en regard de leurs œuvres respectives, des plus modestes. Cependant, leur relation est faite d'estime réciproque, de bricolages complices, de tentatives inabouties et de réalisations que l'on finit par oublier tant elles appartiennent à un paysage connu. Cette exposition est organisée par le Musée Pierre-Noël, avec le soutien de la Fondation Le Corbusier et du Musée National d'Art Moderne (Centre Pompidou/Centre de Création Industrielle).


Les « Îles d'Amérique » entre réalité et imaginaire

Du 04/10/2019 au 05/01/2020

Dès sa découverte par les Européens, la région des Caraïbes attire les scientifiques mais aussi les aventuriers et colons à la recherche d’une vie nouvelle. Rapidement, une exploitation économique se met en place, s’appuyant sur la main-d'œuvre esclave des Noirs amenés d’Afrique. Les richesses issues des nouvelles colonies constituent un objet de convoitise, et la compétition se transpose sur mer, sous la menace des flibustiers.

À partir de ces thèmes, l’exposition s’est articulée en deux parties, avec d’une part des œuvres en prêt exceptionnel de la Bibliothèque nationale de France (cartes, ouvrages anciens et photographies) et d’autre part, le musée a proposé une incursion dans l’univers exotique des Caraïbes, en passant par l’itinéraire de célèbres pirates. La visite a permis la découverte de spécimens animaliers ainsi que des objets et représentations illustrant le quotidien des habitants.

Maurice Ehlinger, la création en action

Du 16/08/2019 au 22/09/2019

Artiste peintre et sculpteur, Maurice Ehlinger (1896-1981) a passé son enfance à Saint-Dié-des-Vosges. Largement inspiré dans ses tableaux par les paysages qui l’entourent, il a également réalisé de nombreux nus et portraits familiaux, qui illustrent tous sa devise : « De mon labeur beauté et vérité seront. »

Cette exposition a révélé ainsi le suivi de l’élaboration d’une œuvre et la mise en relation entre croquis, peintures préparatoires et tableaux, composantes fondamentales du travail de l’artiste.


L’agence des frères André, une architecture au service du monde moderne

Du 22/02/2019 au 30/06/2019

Duo singulier, Jacques et Michel André allient le prestige de l’architecte Beaux-Arts aux compétences techniques de l’ingénieur. Issus d’une importante dynastie d’architectes, les deux frères reprennent l’agence familiale au début des années 1930. Ils réalisent alors des édifices novateurs à l’image du Muséum-Aquarium de Nancy, et contribuent à des débats emblématiques tel celui de la reconstruction de Saint-Dié dans les Vosges. Proches des grands noms de l’architecture et inscrits dans les groupements artistiques internationaux, ils deviennent des représentants de la modernité pour l’Est de la France. Au-delà du caractère unique de leur parcours, c’est toute l’évolution du métier d’architecte qui se dessine aux côtés des frères André, en résonance avec les grandes mutations du XXe siècle.