Anould, ma commune a du cœur

"Anould prend soin de sa population"

Après le label Pavillon Orange pour la sauvegarde des populations, la commune d’Anould vient de recevoir un troisième cœur. Ce label récompense les communes qui s’équipent en défibrillateurs et sensibilisent aux gestes qui sauvent.
50 000 personnes meurent chaque année d’un arrêt cardiaque en France et 7,5% seulement des victimes sont sauvées.

Mercredi 8 mars 2017, le Maire d’Anould, Jacques Hestin a organisé une cérémonie en présence d’élus, David Valence et Pascal Mohr, de représentants de la gendarmerie et des pompiers au centre de secours de la ville.
La distinction avait été remise à Paris le 30 janvier dernier à Jean-Michel Bareth, conseiller municipal en charge de la défense et de la sécurité.

Anould est déjà dotée de 7 défibrillateurs dont trois accessibles au public, un huitième devrait être installé prochainement.

L’Agglo en visite à Pierre-Percée

Pierre-Percée

Le président de l’Agglomération David Valence poursuit sa rencontre avec le territoire. Jeudi 9 mars, il était accompagné de Roger Cronel, premier vice-président, Benoît Pierrat, vice-président en charge des affaires économiques, Patrick Lalevée, vice-président au tourisme, et Jacques Jallais, conseiller délégué aux relations avec les maires, pour la visite de Pierre-Percée, l’une des trois communes meurthe-et-mosellanes à avoir choisi de rallier l’intercommunalité de la Déodatie.

Pierre-Percée, 111 habitants (140 avec les résidences secondaires) : l’un des plus petits villages de l’agglo, mais aussi la 6e commune du territoire en termes de produit fiscal, car bénéficiant d’une cotisation foncière des entreprises importante grâce au barrage électrique. Cette CFE est désormais versée à l’Agglo.

Selon le maire Denis Guyon, le point noir de ce village niché au cœur des lacs, à quelques petites encâblures de Celles-sur-Plaine, c’est l’hébergement touristique. Six chambres dans le seul hôtel de la localité et une vingtaine de places en gîtes ou chambres d’hôte ne suffisent pas à répondre à la demande. Alors la commune a fait l’acquisition de l’ancienne colonie de la paroisse Jeanne-d’Arc de Lunéville. Débuté lundi 6 mars, un programme communal de travaux d’un montant de 2,3 millions d’euros prévoit la rénovation des bâtiments et une extension.

Au final, l’ensemble présentera une zone d’accueil, une salle de réunions/salle des fêtes, un point d’information touristique, un local pour les plongeurs, un atelier pour les services techniques municipaux, une salle d’exposition, mais aussi un hôtel 3* d’une capacité d’une cinquantaine de places, avec hammam, jacuzzi, espace de remise en forme… Un hôtel qui viendra en point d’appui des trois restaurants situés place de la Mairie, au pied des ruines du château, du bas-relief d’Antoine Sartorio classé Monument Historique, au-dessus des deux lacs et à quelques minutes du centre de la Ménelle, dédié à la Première Guerre mondiale.

C’est dire l’intérêt patrimonial que revêt ce village historiquement lié aux Vosges… département meurthe-et-mosellan sur lequel sont cependant construites la plupart des maisons !

Micro-crèche Les Renardeaux, un bon départ !

Un an déjà que la micro-crèche intercommunale « les Renardeaux » est en service sur la commune de Saint-Léonard et le premier bilan est plus que satisfaisant.
Les horaires d’ouverture sont particulièrement pratiques pour les parents qui travaillent : de 6 h à 20 h, du lundi au samedi inclus et même durant les périodes de vacances scolaires.
Les familles habitent Saint-Dié-des-Vosges, Anould et d’autres communes de l’Agglomération.

Samedi 4 mars 2017, le Président de l’Agglomération, David Valence, accompagné de Serge Alem (Vice-Président), Marc Madeddu (Conseiller Communautaire et Maire de Saint-Léonard), Françoise Legrand (Adjointe au Maire de Saint-Dié-des-Vosges) et Nathalie Mandra (Directrice du CCAS) a annoncé deux projets d’aménagement complémentaires :
- Une aire de jeux avec balançoires, toboggan, table de pique-nique, parcours au sol...
- Un aménagement paysager à l’avant du bâtiment avec la plantation d’une haie composée de plusieurs essences d’arbustes (dont des poiriers) et la plantation d’arbres, un noyer peut-être (pour les écureuils) et un arbre à caramel Cercidiphyllum japonicum certainement. Ce projet bénéficie des conseils et de l’expertise de Loïc Goichot, Directeur adjoint du centre technique de la Ville de Saint-Dié-des-Vosges.

L’Agglo bientôt à 77 communes ?

Deux petits mois d’existence à peine et la Communauté d’Agglomération de Saint-Dié-des-Vosges attire déjà. La preuve au conseil communautaire du 28 février avec la présence sur les bancs de l’IUT de Bernardette Rivat, Jacques Caverzasi et Lionel Leclerc, respectivement maires des Rouges-Eaux, Bois-de-Champ et Mortagne. Trois petites communes (87, 118 et 159 habitants) de montagne rattachées au piémont de la Communauté de Communes de Bruyère-Vallons des Vosges où, du coup, « on fait figure de parias... » explique Jacques Caverzasi… Trois petites communes qui lorgnent vers la Déodatie depuis quelque temps déjà, mais le vote défavorable du conseil municipal des Rouges-Eaux en 2016 avait dissuadé la CDCI, commission chapeautée par le préfet, de les intégrer au périmètre de la nouvelle agglo.

Un nouveau vote en février dernier par les trois conseils municipaux a entériné leur volonté d’intégrer l’Agglo. « Historiquement, ces villages sont très liés au bassin d’emplois de Bruyères/Brouvelieures. Mais les choses ont changé et la population jeune qui s’y installe travaille à Saint-Dié-des-Vosges, de l’autre côté du Haut-Jacques », argumente le Président David Valence.

Pour défendre leur cause, Bernadette Rivat, Jacques Caversazi et Lionel Leclerc rappellent la proximité géographique, la cohérence de massif, leurs adhésions au Scot (Schéma de cohérence territoriale) et au Pays de la Déodatie… « Nos habitants sont jeunes, se projettent et ont envie de rejoindre une Déodatie qui avance », plaide encore Lionel Leclerc.

Les élus communautaires ont unanimement rendu un avis favorable à cette demande. Aux trois communes de saisir désormais la CDCI. En cas d’accord, le dossier reviendra sur la table de l’Agglo qui devra modifier ses statuts, et dans chacune des 74 communes pour accepter cette modification. « Je ne vous dis pas encore Bienvenue », sourit David Valence. « Mais nous nous vous disons déjà Merci... »

L’Agglo bientôt à 77 communes ?
L’Agglo bientôt à 77 communes ?

Senones, un patrimoine touristique exceptionnel

Naissance de la Principauté de Salm (en 1751), édification de l'Abbaye de Senones, du Château de Salm, aventure industrielle textile et papetière autrefois florissante, une nature toujours magnifique... Senones possède un patrimoine architectural et historique exceptionnel.
Un bel atout pour le développement touristique du territoire de l’Agglomération de Saint-Dié-des-Vosges.

Lundi 27 février 2017, le Maire de Senones, Jean-Luc Bévérina a accueilli le Président de la Communauté d’Agglomération David Valence. Il était accompagné de Roger Cronel (1er Vice-Président, délégué à la cohésion territoriale, au développement rural et à l’accès aux services publics) et de Jacques Jallais, Conseiller délégué aux relations avec les Maires.

Cette visite a permis aux élus de découvrir également des équipements communautaires : office de tourisme, maison de services au public, bureau de la Communauté d'Agglo. et médiathèque intercommunale.
Trois heures de visite qui donnent fortement envie de revenir découvrir Senones.

Numalliance : 8 232 m² pour l’innovation industrielle

Numalliance

Le groupe Numalliance est l’un des fleurons industriels du territoire. Ce fabricant de machines à commande numérique pour le pliage du fil et du tube métalliques à destination notamment des industries automobile et aéronautique, a su faire sa place parmi les leaders mondiaux de ce secteur d’activité grâce à un volontarisme et une confiance en l’avenir qui ont su traverser les décennies et les crises économiques.

Fondée par Joël Etienne et Jean-François Counilh à Sainte-Marguerite en 1986, la société Macsoft s’est installée à Saint-Michel-sur-Meurthe en 1990. Après le rachat des sociétés Satime (Normandie), Latour (Ardennes), Silfax (Saverne) et EMS (Lyon), le Groupe, baptisé Numalliance en 2003, déploie son savoir-faire à travers le monde et installe huit filiales en Inde, au Mexique, en Allemagne, en Amérique du Nord, en Chine, en Slovaquie…

Aujourd’hui, Numalliance emploie 269 salariés dont 129 à Saint-Michel-sur-Meurthe, siège social du groupe, dont un tiers au bureau d’études et service Recherche et développement, preuve de la volonté des dirigeants de favoriser l’innovation. La société possède un réseau de 40 agents à travers le monde. Elle réalise 88 % de son activité à l’export, dont la moitié hors des frontières européennes, grâce à des machines estampillées « 100 % français » !

En 2016, Numalliance a sorti 191 machines de ses ateliers pour un chiffre d’affaires de 54 millions d’euros ; pour 2017, l’objectif est de 250 machines et 60 M€.

A l’étroit dans les locaux michellois, Numalliance a mené durant un an de grands travaux d’agrandissement visant à doubler sa surface de production et sa surface administrative, pour un montant total de près de 5,5 millions d’euros. Les 8 232 m² du site ont été inaugurés le vendredi 24 février en présence de Benoît Pierrat, vice-président de la Communauté d’Agglomération de Saint-Dié-des-Vosges en charge des affaires économiques, du sous-préfet Laurent Monbrun, des conseillers départementaux Caroline Privat-Mattioni, Martine Gimillaro, Roland Bédel et William Mathis.

Benoît Pierrat, vice-président de l’Agglomération en charge des affaires économiques :

Numalliance est une véritable chance pour la Déodatie dont il est l’un des fleurons industriels. La mission de l’Agglomération est de rendre le territoire attractif et de favoriser l’emploi. Pour cela, s’appuyer sur des entreprises innovantes au savoir-faire reconnu comme Numalliance est un véritable privilège. Il nous faut soutenir l’activité des entreprises à haute valeur technologique et accompagner les chefs d’entreprise ambitieux et innovants. »

Numalliance
Numalliance