Entretien des rivières

Améliorer le libre écoulement de l’eau, enlever les embâcles, veiller au maintien d’une végétation de berges, limiter les impacts de l’érosion sur les rives et les ouvrages...
Les travaux d’entretien des cours d’eau sont conduits avec le souci de la protection de l’environnement et de sa biodiversité. La réception de la 2e tranche des travaux sur la Meurthe entre l’amont de Plainfaing et l’entrée d’Anould s’est déroulé vendredi 5 mai. Le coût est de 20.000 € avec des subventions de l’Agence de l’eau Rhin Meuse. Cet entretien régulier vient pérenniser les interventions lourdes déjà réalisées.

La communauté d’agglomération de Saint-Dié-des-Vosges a depuis le 1er janvier la compétence pour l’entretien de la totalité des cours d’eau, soit plusieurs centaines de kilomètres.

Pour Patrice Fève, vice-président de l’agglomération délégué à l'environnement, les cours d’eau représentent également un atout touristique de premier plan à valoriser.
Gérard Merlin, ingénieur de développement territorial pour l’agglomération a présenté le travail réalisé par l’entreprise d’insertion Les chantiers du Neuné.
Elodie Poutrieux, directrice du service environnement est désormais chargée de ce suivi.

Festival de la Poésie

Raon-l’Étape se met au vers et lance son Festival de la Poésie du 10 au 14 mai.
Au programme : concerts, concours, ateliers d’écriture, expositions, salon du livre et des personnalités : Richard Rognet, Gilles Laporte, Valérie Rouzeau, Sylvestre Clancier, Judith Magre, Antoine Spire, Timothée Laine...

« La poésie est un vecteur magnifique pour la culture et porter une manifestation qui touche chacun d'entre nous. » Marie Vincent, adjointe au Maire de Raon-l’Etape en charge de la culture

Télécharger le programme

Un « budget aggloméré » pour une année de transition

L’état des lieux de la « Maison Agglomération » n’est pas encore terminé. On connaît les axes prioritaires (attractivité, proximité, solidarité) qui seront empruntés, mais tout n'est pas encore consolidé. Elle poursuit les opérations engagées par les ex-Communautés de Communes : musée de la mémoire à Moussey, médiathèque intercommunale à Saint-Dié-des-Vosges... Pour le budget primitif, qui devait être voté avant le 15 avril, c’est la même chose. « 2017 est une année de transition. Le budget que nous vous présentons est imparfait. C’est l’addition des différents budgets des anciennes Communautés de Communes, un budget aggloméré mais pas encore d’agglomération », prévient le Président David Valence.

Pourtant, dans cette présentation qui n’est pas « optimale », « on voit des ratios positifs et des orientations qui se dégagent ». Les ratios positifs, c’est la capacité d’investissement, « forte et à préserver », de plus de 11 millions d’euros sur un budget de fonctionnement de 28,7 millions d’euros qui sera peaufiné lors de la séance du 6 juin prochain. C’est aussi une dette de 2,9 millions d’euros au budget principal (moins de 40 € par habitant), 7 millions tous budgets confondus (sécurisés à plus de 90%). Du côté des orientations, deux décisions importantes ont été prises mardi : l’acquisition d’un bâtiment annexe pour les services de l’Agglomération (l’étude de Me Tabary place Saint-Martin à Saint-Dié-des-Vosges) et le choix d’un Plan local d’urbanisme intercommunal et de l’habitat (PLUIH), deux sujets qui ont fait débat au sein de l’assemblée.

Le PLUIH, c’est la préfiguration du territoire de demain. Un document d’urbanisme et de planification à l’échelle de l’Agglomération qui fixe les règles générales d’utilisation du sol sur le territoire, en tenant compte des enjeux liés à l’habitat, aux déplacements, à l’agriculture, aux espaces naturels, à l’économie, au tourisme, aux équipements publics… Les élus s’inquiètent de la maîtrise qu’ils auront encore sur l’urbanisme de leur commune, tandis que le Scot, qui interviendra sur un territoire encore plus large que l’agglo, s’invite en filigrane. « A nous de faire valoir nos arguments à l’État et à ces structures qui porteront le Scot. Pour ne pas subir »

Fiscalité : la neutralité comme principe

Le principe de neutralité fiscale, les 111 conseillers communautaires l’ont validé dès la création de l’Agglomération. Si les taux intercommunaux sont en hausse, les taux communaux (votés par le conseil municipal de chaque commune) baisseront d’autant et la perte pour la commune sera assumée par l’Agglo par le jeu des compensations; si les taux intercommunaux sont en baisse, la commune augmentera son taux et l’Agglo déduira le produit de cette hausse de ce qu’elle redonne à la communea perte fiscale sera compensée aux communes par l’Agglo. Ce principe assure donc aux contribuables de tout le territoire de ne pas subir de hausse d’imposition du bloc commune-intercommunalité sur les taxes ménages (habitation, foncier bâti, foncier non-bâti) ; c’est aussi l’assurance pour les communes de disposer des mêmes recettes fiscales.

Le taux intercommunal d’imposition a été fixé mardi soir, pour l’ensemble du territoire :

Taxe d’habitation : 4,43 %
Taxe foncière sur le bâti : 2,68 %
Taxe foncière sur le non-bâti : 5,28 %

Salon Territoire Durable

Miser sur les jeunes générations pour éveiller durablement les consciences à la protection de notre planète, ça marche...

La ville de Saint-Dié-des-Vosges a invité 400 enfants lors de la première journée du salon Territoire Durable.

Après la COP 21 en 2015, la ville de Saint-Dié poursuit ainsi son action pour une planète verte.

"Tout m’intéresse - a déclaré l’adjoint à l’écologie, Marc Frison Roche - biodiversité, économie d’énergie, solutions de partage… Nous œuvrons pour que notre ville change, qu’elle soit plus attractive. Nous remettons la nature au cœur de la ville"

La grande semaine de la Petite Enfance

Le Relais Assistants Maternels de l'Agglomération de Saint-Dié-des-Vosges a pour mission de créer un environnement favorable aux conditions d’accueil des jeunes enfants âgés de 0 à 6 ans au domicile des Assistants Maternels agréés.
Quatre relais quadrillent notre territoire communautaire : Raon-l'Étape, Saint-Dié-des-Vosges, Saint-Léonard et Senones.

Du 7 au 17 mars 2017, la grande semaine de la Petite Enfance a mobilisé plusieurs structures sur des thèmes variés :
- Soirée bricolage pour préparer le parcours enchanté !
- Animation proposée sur le thème de l’enchantement par les élèves du lycée J. Augustin
- Parcours multi-sensoriel et enchanté
- Atelier motricité parcours enchanté
- Promenade parents-enfants....

Tourisme et label "Accueil Vélo"

Les labels « Accueil Vélo », un nouvel atout pour l’attractivité touristique de l’Agglomération de Saint-Dié-des-Vosges !

Ce label est une garantie de référencement au niveau national et de pays voisins (Belgique, Luxembourg…). Il garantit aux cyclistes un accueil et des services de qualité le long des itinéraires cyclables.
La Déodatie offre de beaux terrains de jeux pour tous les amateurs de vélo :
- Sportif avec la mise en réseau des itinéraires VTT (Saint-Dié-des-Vosges à Celles sur Plaine, Raon-l’Etape, Badonviller et Saint-Dié-des-Vosges à Gérardmer)
- Familial avec les voies vertes
La pratique du vélo sportif ou familial avec des cycles à assistance électrique est en plein essor.
Ce dossier « Accueil Vélo » est porté par le Conseil Départemental des Vosges.
Les premiers labels ont été remis mardi 14 mars 2017 à l’Office de tourisme des Lacs de Pierre-Percée implanté à Raon-l’Etape.

13 Professionnels du tourisme ont ainsi été labellisés :
- Office de tourisme des Lacs de Pierre-Percée
- Cycles Nadia Triquet (boutique de Raon-l’Etape)
- Hôtel-Restaurant Relais Lorraine Alsace à Raon-l’Etape
- Hôtel-Restaurant des Lacs à Celles sur Plaine
- Chambres d’hôtes les Tournesols à Celles-sur-Plaine
-Chambres d’hôtes Bellevue à Ban-sur-Meurthe-Clefcy
- Chambres d’hôtes Le Haut Van à Fraize
- Meublé La Maison d’Anet’ à Celles-sur-Plaine
- Meublés La Crémaillotte à Celles-sur-Plaine
- Meublé Didierjean à Anould
- Meublé Chalet de la Flayeure à Saint-Léonard
- Camping des Lacs à Celles-sur-Plaine
- Hébergement collectif : Le Clos Malpré à Senones